Programme

Le numérique dans la réindustrialisation

La e-transformation, la néo-industrialisation : quels sont les nouveaux modèles économiques, quelle est la place de l’innovation pour rester compétitif, comment les pouvoirs publics peuvent-ils favoriser et développer cet écosystème ?

Les services Cap Digital

Présentation de l'offre de service Cap Digital pour les entreprises du secteur des contenus et services numériques.

Les PME parlent aux Grands Comptes

En 5 minutes des startups se présentent à de grands groupes.

Conférenciers

COCQUET

Patrick COCQUET

Délégué Général du pôle de compétitivité Cap Digital

DALOZ

Pascal DALOZ

Directeur Stratégie et Développement Dassault

GIGET

Marc GIGET

Président de l’European Institute for Creative Strategies and Innovation

HEPP

Jean-Yves HEPP

Président de UNOWHY - QOOQ

LAVILLE

Bettina LAVILLE

Conseiller d’Etat, avocate, responsable du PwC développement durable

VERDIER

Henri VERDIER

Entrepreneur et Président de Cap Digital et Co-fondateur de MFG Labs

EDITO

Cap Digital, repose sur la conviction qu’une puissance industrielle durable impose de construire d’abord la puissance d’un écosystème.
Ingénieurs, entrepreneurs, enseignants, chercheurs, collectivités, nous savons que c’est dans nos échanges, nos coopérations, nos complémentarités et même nos oppositions, dans la visibilité et l’attractivité de notre territoire, que se jouent la puissance et le rayonnement de nos industries.

Nous souhaitons cette année en profiter pour faire entendre nos convictions :
Le débat sur les stratégies de réindustrialisation de la France est désormais central. Il est important pour notre économie, mais également pour notre secteur. Dans une période qui tend parfois à simplifier les termes du débat, nous pourrions craindre, en effet, qu’il ne se structure autour d’une opposition simpliste entre l’industrie et les services, ou que le numérique n’y soit posé comme une question secondaire à côté des enjeux de défense des emplois des secteurs traditionnels.

Or, le numérique est avant tout un levier de transformation de l’industrie et des services et qu’il est à ce titre la clé de la compétitivité de l’ensemble de l’industrie. Nous pensons que c’est dans l’hybridation de technologies multiples, dans l’hybridation de l’industrie et du service, que se jouent les principales innovations. Pour nous, les technologies qui transformeront le plus le futur - internet des objets, big data, robotique de service, services géolocalisés - ne peuvent pas être pensées dans ce cadre simplifié.

C’est pourquoi, nous avons organisé un colloque qui, grâce à des interventions de premier plan, a permis d’approfondir cette question en deux tables rondes :

1- la « e-transformation » des activités traditionnelles, grâce à de passionnants retours d’expérience ;

2- la « néoindustrialisation », c’est-à-dire le développement d’une industrie centrée sur les prochains secteurs émergents, ceux justement qui mêlent avec talent l’industrie, le numérique et les services.

Ensuite, comme à l’accoutumée, ces Rencontres ont été l’occasion de mieux nous connaître et de mieux connaître les services du pôle :

- accueil des nouveaux adhérents,

- présentation des services que propose aujourd’hui Cap Digital et en particulier les services plan filière qui structure nos relations avec l’Etat et la Région Ile de France, et organise une grande partie de nos activités,

- rencontres entre PME et grandes entreprises ;

- présentation du processus en cours pour construire ensemble notre plan stratégique 2012-2017 et les premiers éléments du programme de Futur en Seine 2012 ;

- et bien sûr nous retrouver autour de différents moments conviviaux.

tiré de l’édito d’Henri Verdier, Président de Cap Digital et Co-fondateur de MFG Labs